Qu'est-ce que le contrôle d'accès ?

Le contrôle d'accès permet de sécuriser et gérer les accès d'un bâtiment grâce à un système électromécanique.

Il permet de :

  • Limiter l’accès à un lieu, un service ou une machine
  • Verrouiller les portes avec un dispositif autre qu’une clé

En dehors des systèmes très basiques, tous les contrôles d'accès intègrent la gestion des droits d'accès et des créneaux horraires.

Il existe 2 grands types de contrôles d’accès :

  • Contrôle d’accès centralisé : Portes reliées à un serveur stockant les droits d’accès
  • Contrôle d’accès autonome : Droits d’accès stockés dans la porte. Aucune connexion à un serveur nécessaire

Avec le contrôle d’accès, la serrure et son cylindre mécanique sont remplacés par des dispositifs électroniques : béquilles électroniques, lecteurs muraux, cylindres à boutons électroniques ...

N’utilisant pas de clés pour ouvrir la porte, le contrôle d’accès dispose d’autres technologies : cartes à puces ou à bande magnétique, badges RFID, codes, biométrie, etc.

Comparé à

un organigramme de clé traditionnel

► Perte

  • Une clé perdue peut toujours servir alors qu'un badge perdu peut être annulé.
  • Un passe général perdu constitue une grande menace pour la sécurité alors qu’un badge perdu est automatiquement annulé en encodant un nouveau pour le même utilisateur.

► Ouverture

  • Il est possible de figer les heures d’ouvertures et de fermetures des portes avec le badge, contrairement à une clé.
  • La clé et le cylindre n’ont pas d’historique, tandis que le contrôle d'accès offre une traçabilité et un suivi.

► Limite de taille

  • Selon la taille des bâtiments et du nombre de portes, plusieurs clés peuvent être nécessaires alors qu’un seul badge est suffisant pour ouvrir une infinité de portes.
  • Les droits d’accès sont figés à vie sur une clé. Avec le contrôle d'accès, ils peuvent être modifiés et suivre les besoins des utilisateurs évoluant dans le temps.

Comparé à

un contrôle d'accès filaire

► Ouverture

  • Les équipements autorisent l'ouverture avec le contrôle d'accès autonome. Une autorisation du serveur est nécessaire avec un contrôle d’accès filaire.
  • Les portes restent ouvertes ou fermées si l’alimentation électrique est en panne avec le contrôle d'accès filaire. Ce n'est pas le cas avec le contrôle d'accès autonome.

► Installation

  • Le contrôle d’accès filaire nécessite 3 modules ou plus. 2 seulement avec le contrôle d'accès autonome.
  • Le contrôle d’accès filaire nécessite une alimentation câblée. Fonctionnant sur piles ou batterie, le contrôle d'accès autonome est insensible aux coupures d'électricité.
  • Le contrôle d'accès autonome s’associent avec des produits mécaniques telle qu'une serrure à larder.
  • Un contrôle d'accès autonome ne nécessite pas l’intervention d’un électricien et peut être installé à moindre coût par un menuisier. Et donc moins d'intervenants et un chantier plus simple à gérer.